18 mars 2008

mes années ST OUEN 1968...du perfecto à cravatte club




Extrait de la lettre à Christophe Crenel

Salut,
En faite tes invités ont bien expliqué l'histoire des modes , mais il faut savoir les modes ce sont les gens qui les créer...Comment ? ces gens grâce à leur culture leur éducation ou grâce à leur instinct ou tout simplement à leur don artistique..! que ça soit en musique mode vestimentaire.. et savoir vivre.
Par la force de l'âge je peux dire que j'ai fait parti de ces gens là..
Ex: Dans les années 60 à force de fréquenter les discothèques, les boutiques de vinyles les weekend à Londres,..etc. et surtout j'avais un coussin qui avait une boutique d'antiquités aux Puces de St Ouen.. ou je fréquenté les magasins de FRIP'.

Je t'explique ce qu'étaient les Fripiers à l'origine : ce sont des marchands qui achètaient des énormes ballots de vêtements venant d'Amérique qui normalement c'étaient pas destiner à la vente mais pour en faire de la patte à papier.. ou destiné à des pauvre gens ou tiers monde.
Seulement ces marchands ont découvert en ouvrant leurs ballots qu'il y avait des articles facilement vendable : comme les chemises, les blousons Teddy, les vestes en cuir ou imitation Dain...( façon Bob Dylan).... et donc on pouvait voir des marchands qui vendaient à la sauvette sur les trottoires , des vêtements en vrac et donc là tu pouvais trouver les Fameux Perfecto.
Le miens je l'avais acheté pour 30/50 francs. Dans la semaine qui a suivi je l'ai montré à mes amis.. qui l'ont trouvé "Trop bien" je les ai envoyé chez le marchand qui en vendais......la suite .....on était un groupe d'amis qui ont portaient des Perfecto (encore en bon état un peu usés mais c'est là qu' était le charme).

Ce qui faut savoir on portait ces Perfecto avec des pentalons en flanel grise et des chaussures WESTON... En se balandant devant le Drugstore des Champs... juste pour narger les tendances de l"époque qui était plutot classique. Attention rien avoir avec les "bloussons noirs".

Six mois aprés on a pu voir la naissance de nouvelles boutiques de vêtements venant de la Fripp et surtout : les chemises à boutons (western), les blousons Teddy, les vestes en cuir ou imitation Dain...( façon Bob Dylan).... Les grandes marque comme Lewis ont compris le truct et on a pu voir des boutiques ouvrir dans Paris ( grands boulvard , rue des cannettes, etc..
Voila tu sais tout ! tu comprends pourquoi je suis un fidel de l'Odyssée du rock et aujourd'hui MGMT me fait un peu vibrer.........

Elle est pas belle l'histoire........



JEAN




PRESQUE TOUS LES MURS PEINTS DE PARIS sont signés FAILEART

www.instagram.com.faileart FAILE Instagram All photos and info is direct from the Faile studio in Brooklyn, New York. Th...